Annonce Ewen Prigent / La Boîte Graphique

Danse

Backline

THIERRY MICOUIN

mercredi 14 mars 2018

La Carène • Brest

Photos, données personnelles, géolocalisation… Au fil des ans, notre vie intime est devenue de moins en moins privée. Avec leur nouvelle création, Thierry Micouin et Pauline Boyer évoquent la fragilisation par les nouvelles technologies de la frontière entre la sphère privée et publique. Une installation de quinze micros sur pieds disposés en cercle, certains transformés en haut-parleurs et d’autres en webcam enregistrent chaque fait et geste du danseur. Les images et les sons enregistrés sont repris, amplifiés, triturés, mis en boucle.

THIERRY MICOUIN France

Titulaire d’un doctorat en médecine, Thierry Micouin se forme au théâtre puis à la danse auprès de l’équipe du Tanztheater Wuppertal et de Peter Goss. Depuis 2002, il collabore en tant que danseur et vidéaste avec Catherine Diverrès qui, comme Dominique Mercy et Malou Airoudo – tous deux associés au Tanztheater Wuppertal – fondent son identité chorégraphique, ancrée sur la technique, la perception de l’espace, la matérialisation du temps, l’exploration de la mémoire et de l’imaginaire. Thierry Micouin développe un travail de recherche et de création sur l’image et la vidéo. Certains de ses films ont été présentés en 2004 et 2011 dans le cadre de Vidéo danse au Centre Georges Pompidou – Paris. Il crée son premier solo W.H.O. – 2006 dans lequel il interroge au travers de sa propre construction identitaire adolescente la question de l’identité sexuelle et la violence des stéréotypes de genre. Lauréat du programme Culturesfrance - Hors les murs (Villa Médicis), il réside à New-York où il crée un projet autour de la prostitution masculine mêlant installation vidéo et performance : Men at work, go slow ! – 2006. Il collabore avec Boris Charmatz – notamment comme interprète dans Levée des conflits et Enfant, puis assistant sur Manger – et Olivier Dubois – dans Tragédie pièce pour 18 danseurs puis dans Auguri pièce pour 22 danseurs. Depuis 2013, il mène avec la plasticienne et paysagiste Pauline Boyer une recherche motivée par leur intérêt commun pour les sciences. Un travail dans lequel la notion d’installation est centrale et centrée sur l’écriture chorégraphique et musicale, sur le rapport entre environnement visuel et sonore, sur les technologies interactives et les phénomènes physiques. Ils créent ensemble Double Jack – 2014 pour deux interprètes et une installation interactive de cinq guitares électriques sur le thème de la masculinité (présenté au Quartz – Scène nationale de Brest en octobre 2016). Leur second projet, Synapse – 2015 pour trois danseurs et une installation visuelle et sonore d’arcs électriques, est créé au Festival Mettre en Scène – Rennes. Backline, installation chorégraphique et sonore, est créée en novembre 2017 au Manège – scène nationale de Reims où Thierry Micouin est artiste en compagnonnage.

Annonce Expérimenter l'expérimentation
Annonce La Petite Librairie