Danse

Trôna + DJ SET Yaguara

FRANK MICHELETTI

mercredi 27 février 2019

La Carène • Brest

Trôna

DE 21H30 À 22H10

Pièce pour une danseuse et deux sound designers Trôna est un concert dansé qui s’appuie sur l’étrange séduction qui s’opère dans les clips et les musiques largement écoutés et regardés par la jeunesse. Comprendre ses valeurs, ses transformations, ses représentations qui circulent par la musique, la danse, et leur mise en scène audiovisuelle… Porté par la danseuse singapourienne Sara Tan, le corps est brandi comme une arme et son visage accueille le reflet de nos affects.

DJ Set Yaguara

DE 22H30 À MINUIT

Frank Micheletti, leader original de la cie Kubilai Khan Investigations, alias DJ Yaguara, s’empare des platines pour transformer La Carène en tempête tropicale joyeuse et torride !
#BlackMusic #AfroHouse #NuevaCumbia
#UnclassifiableRecordingsfromPastPrésent&Future

- À ne pas rater aussi : l’Atelier Clubbing de Kubilai Khan Investigation

FRANK MICHELETTI (France)
Frank Micheletti se forme au théâtre avec Jean-Pierre Raffaelli, travaille avec Hubert Colas et Isabelle Pousseur, puis décide de s’orienter vers la danse. Il a accompagné Joseph Nadj sur plusieurs créations en tant que danseur et en tant qu’assistant à la mise en scène et collabore en parallèle avec Meg Stuart. En 1996, il fonde avec Cynthia Phung-Ngoc, Ivan Mathis et Laurent Letourneur, la compagnie Kubilai Khan Investigations, et signe plus d’une vingtaine de pièces dont les plus récentes : Tiger tiger burning bright (2012), Comme la main s’enroule (2012), Volt(s)Face et Mexican Corner (2013), Your ghost is not enough (2014), Bien sûr les choses tournent mal (2015), Waves Splashing, La vie passe diablement vite et Black Belt (2017), L’Empire (2018). Il organise aussi à Toulon le festival Constellations, temps fort de programmation pluridisciplinaire (2007-2009-2012). Frank Micheletti est actuellement en résidence aux Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis et au théâtre du Beauvaisis à Beauvais. Il poursuit une collaboration avec Châteauvallon. En 2009, il est accueilli en résidence de recherche à la Villa Kujoyama de Kyoto.