Expo

Gravitation 6899

Gwendoline Robin

Informations

Suite aux mesures d’urgences, nous vous recommandons de vous renseigner auprès de l’organisation de l’événement pour savoir s’il est maintenu ou non.

En attendant le retour à la normale, Brest Culture se mobilise pour vous proposer une série de contenus et faire passer le printemps : #RestonsChezNous et aérons nos esprits

jeudi 27 février > samedi 7 mars 2020

Passerelle Centre d’art contemporain • Brest

EXPOSITION INÉDITE PRÉSENTÉE DU 25 FÉV AU 7 MARS
Mardi  : 14h À 20h
Mercredi au samedi : 14h À 18h30
(et exceptionnellement samedi 7 mars de 10h30 À 18h30)
TARIFS > 3€ OU PASS

PERFORMANCES INÉDITES
MER 4 (14h30), JEU 5 (17h) MARS
VEN 6 (14h30), SAM 7 (11h) MARS
Durée estimée : 40 mn
TARIFS > 8€ OU PASS

La gravitation, force responsable de la chute des corps et du mouvement des corps célestes, a inspirée Gwendoline Robin pour mettre en dialogue Passerelle Centre d’art contemporain avec le corps, les matériaux et la lumière en mouvement.
L’infinie blancheur du sol et des murs et la superbe hauteur de la verrière de Passerelle l’ont emmenée vers un paysage vaste, calme et paisible, un paysage de matières en attente, évoquant des déserts terrestres et des espaces célestes. La création sonore de Cédric Dambrain participe de la poésie de l’installation et ouvre de nouvelles relations avec les matières en présence. Au cours de l’activation, Gwendoline cherche à entendre les vibrations et énergies des matériaux, leurs oscillations vers la chute, leurs résistances avec les propriétés physiques du lieu. Rien n’est figé, tout est matière à manipulation, changement d’état, transformation liée au temps et aux gestes. Jouer avec l’infiniment petit et l’immensément vaste, l’infiniment proche et l’immensément lointain. L’installation se métamorphose petit à petit et devient un nouveau territoire à contempler.

L’installation peut se visiter en trois temps, avant, pendant et après le temps de la performance. Le public peut ainsi découvrir les dispositifs plastiques tout au long de l’exposition, puis la transformation de l’espace durant la performance et enfin les traces des événements passés.

Quelques repères
> 2016 Cratère 6899
> 2017 Incidence 1327 avec Gaëlle Bourges dans le cadre des Sujets à Vif du Festival d’Avignon
> 2018 AGUA avec Simon Siegmann et Ida De Vos
> 2019 ATLA de Louise Vanneste

GWENDOLINE ROBIN

Depuis plus de vingt ans, la plasticienne, performeuse belge Gwendoline Robin travaille des matières élémentaires (feu, sable, eau, terre, glace, verre…) pour en orchestrer les métamorphoses sous forme d’installations, de performances ou de vidéos. Elle présente ses performances / installations en Europe, au Canada, Chili, Australie et Asie. Elle a réalisé plusieurs collaborations avec des artistes issu·e·s d’autres disciplines : Garrett List pour la musique, Ida De Vos, Karin Vyncke, Pierre Droulers, Boris Charmatz, Gaëlle Bourges, Louise Vanneste et Daniela Gatica Morales (Chili) pour la danse ; Simon Siegmann pour la scénographie et l’installation plastique ; Olivier Renouf pour la création sonore et Hervé Caps, physicien, pour la recherche scientifique. Au fil de ces collaborations, le désir de tisser son vocabulaire performatif dans une structure plus ouverte à la pluridisciplinarité est davantage présent. À la suite d’un voyage au Chili en 2014, Gwendoline s’inspire des paysages désertiques observés, du jeu d’échelle entre l’infiniment petit et l’immensément grand, des longs processus de transformation et des fulgurants instants d’explosion, de combustion, qui transforment l’espace de la performance. Gwendoline Robin enseigne à l’Académie des Beaux-Arts de Tournai et à l’ESA « Le 75 », dans l’atelier de Peinture, à Bruxelles.