Musique

Les Filles de Illighadad

Eghass Malan (Niger)

Informations

Suite aux mesures d’urgences, nous vous recommandons de vous renseigner auprès de l’organisation de l’événement pour savoir s’il est maintenu ou non.

En attendant le retour à la normale, Brest Culture se mobilise pour vous proposer une série de contenus et faire passer le printemps : #RestonsChezNous et aérons nos esprits

jeudi 13 décembre 2018

Le Quartz • Brest

Dans le cadre du Festival NoBorder#8

Les Filles viennent d’Illighadad, village reculé aux portes du Sahara nigérien où des familles de bergers vivent au milieu de leurs troupeaux. Autant dire des traditions séculaires nomades balayées par les sables du désert. Figure de proue vocale et musicale du groupe, Fatou Seidi Ghali est l’une des seules guitaristes féminines touarègues du Niger. En mélangeant guitares électriques et percussions traditionnelles (le fameux tambour tendé délaissé par leurs confrères masculins comme Tinariwen, Bombino…), le trio propulse la musique touarègue dans une autre dimension. Dans ce répertoire folk d’une grâce et d’une poésie infinies, les guitares ondoyantes s’entremêlent à des voix hypnotiques qui évoquent leur village, l’amour et leurs vénérés ancêtres.

Les horaires du festival