Musique

Sonic ProBrest : La Carène

Officine + France Sauvage + Bonne Humeur Provisoire + Cuften + Hair Stylistics

Informations

Suite aux mesures d’urgences, nous vous recommandons de vous renseigner auprès de l’organisation de l’événement pour savoir s’il est maintenu ou non.

En attendant le retour à la normale, Brest Culture se mobilise pour vous proposer une série de contenus et faire passer le printemps : #RestonsChezNous et aérons nos esprits

samedi 14 mars 2020

La Carène • Brest

Expérimentations sonores

Seconde édition brestoise du SonicProtest, le festival francilien qui défend depuis 2003 les musiques les plus à la marge, entre expérimentations défricheuses et furies sonores.
Forte du succès de la première édition brestoise, la belle association de partenaires remet le couvert pour proposer une folle soirée à La Carène ! Au programme, le trio parisien de noise punk Officine, France Sauvage et ses lives entre musique industrielle, art brut, collages sonores et dark wave, Bonne Humeur Provisoire et sa transe bricolée et biomécanique, Cuften qui s’amuse à déconstruire l’esthétique rave et les sons old school avec sa vision futuriste et singulière, et Hair Stylistics, compositeur japonais de Harsh music (aie). Ca va piquer ? ça va piquer !

BONNE HUMEUR PROVISOIRE

[France]
Suite à une grande exposition universelle aux armées du salut sous le soleil, un rapport abondant vers Vitamine D, des bois échoués sur la Grève étayent les paupières, la rassurante chaleur des alvéoles pulmonaire reflue via nos naseaux.
Peau d’âne et poterie.
Sons : sorte de musique traditionnelle d’un pays plus tard dans un temps moins loin.

HAIR STYLISTICS

[Japon]
Reconnu internationalement sous le pseudo Violent Onsen Geisha comme l’agitateur féroce de la japnoise, Masaya Nakahara intrigue toujours autant trente ans après ses débuts. Musicien, critique cinéma, peintre, acteur, écrivain, ce farceur à l’humour corrosif maîtrise plus que jamais l’art du collage sauvage et improvisé. Devenu Hair Stylistics en 1997, il enregistre inlassablement des pépites sonores aussi inclassables que jouissives. Rares et imprévisibles sont ses performances live. On y succombe à tous les coups. Bonne chance.

OFFICINE

Les pires cogneurs réunis sur l’autel du punk hardcore et de la noise, évidemment, on dit banco. Une batterie qui cogne, des guitares qui suintent de haine et la voix hargneuse de Marion, déjà croisée au sein d’Oktober Lieber : Officine vient imposer la terreur et la violence, et le résultat en est follement jouissif !

FRANCE SAUVAGE

Entité devenant gentiment culte de l’underground exploratoire hexagonal, France Sauvage ne cesse depuis plus de 10 ans, d’affirmer une démarche hors-normes, franc-tireuse et magistralement souterraine avec des lives se construisant in situ, sur le moment.
Energie brute et tension permanente caractérisent leur démarche avec une instrumentation entièrement électronique mais variant au gré des concerts et des situations pour un résultat puissamment englobant se situant quelque part entre musique industrielle, art brut, collages sonores et dark wave.
Auteurs de disques excellents, France Sauvage se déguste pleinement en live tant leur approche est directe et incompressible, pouvant atteindre des niveaux telluriques terrassants !

CUFTEN

La rave a de beaux jours devant elle avec l’arrivée de la tornade Cuften. Drôle de geek passionné de machines et de bidouillages sonores, le producteur normand s’amuse à déconstruire l’esthétique rave et les sons old school avec sa vision futuriste et singulière. Activiste depuis les années 90, Cuften a d’abord commencé comme dj hardcore dans les free party, avant de collectionner les vieux synthétiseurs et de bricoler ses propres outils de production pour livrer une musique qui vient de ses tripes, spontanée, frontale et 100% analogique. Avec la création de son label Purusu sur lequel il sort 4 EP’s, Cuften se fait rapidement une place dans la scène underground parisienne, avec l’appui d’artistes comme Manu Le Malin (aux côtés de qui il se produit à Concrete), Umwelt, Ed Isar ou 14 Anger, et des collectifs parisiens Qui Embrouille Qui, Subtyl ou Vernacular, dont il enflamme les dancefloor avec ses live machines explosifs.
La rentrée s’annonce chargée pour le producteur, avec la sortie d’un EP sur Tripalium et un split EP avec Minimum Syndicat.