Danse

Penzüm - Josef Nadj & Joëlle Léandre

Festival Désordre

Informations

Suite aux mesures d’urgences, nous vous recommandons de vous renseigner auprès de l’organisation de l’événement pour savoir s’il est maintenu ou non.

En attendant le retour à la normale,
retrouvez nos contenus éditoriaux et ceux de nos partenaires dans la Gazette

vendredi 26 janvier 2018

Le Mac Orlan • Brest

Sur scène, deux tables et un tableau de papier blanc sur lequel dessiner. Une contrebassiste, un masque africain posé sur la figure, fait face à un personnage dont le masque en aluminium représente le visage d’une femme, hommage au poète hongrois Jozsef Attila (1905-1937), Penzüm réunit le danseur-chorégraphe Josef Nadj et la contrebassiste Joëlle Léandre.

La performance raconte l’amour (non partagé) que le poète, schizophrène, éprouvait pour sa psychothérapeute Flora Kozmut, à travers les lettres qu’elle l’obligeait à écrire dans le cadre de sa thérapie. Désespéré, il finira par se suicider.

Petite forme scénique, Penzüm mêle finement danse et musique et invite un troisième partenaire : le dessin au charbon. Parés de masques et de costumes se jouant des identités sexuelles des interprètes, les corps deviennent matière dansante et picturale.

L’improvisation libre trouve ici sa pleine expression ; avec ce qu’elle suppose d’unique et d’instantané, d’imprévisible et d’irréparable.
Avec aussi ce qu’elle requiert d’écoute et de disponibilité, d’ouverture à l’autre.

Conception et interprétation : Josef Nadj et Joëlle Léandre
Chorégraphie, danse : Josef Nadj
Contrebasse : Joëlle Léandre
Lumières : Sylvain Blocquaux
Décor : Julien Fleureau
Masques : Jacqueline Bosson
Costume : Aleksandra Pesic