Théâtre

Sur le concept du visage du fils de Dieu

Romeo Castellucci

Informations

Suite aux mesures d’urgences, nous vous recommandons de vous renseigner auprès de l’organisation de l’événement pour savoir s’il est maintenu ou non.

En attendant le retour à la normale,
retrouvez nos contenus éditoriaux et ceux de nos partenaires dans la Gazette

jeudi 5 avril > vendredi 6 avril 2018

Le Quartz • Brest

Sous le visage du fils de Dieu, dans un salon d’une suprême UEélégance, un vieillard au corps délabré, crache sans un mot sa révolte, sa souffrance, ses dégoûts, se décharge de tout ce qui l’encombre, comme pour se délivrer du monde policé qui l’entoure, auquel il appartient, et dont il se voit prisonnier. À ses côtés un homme, son fils, pareil à ce qu’il fut et ne veut plus, ne peut plus être, le suit, le soigne, tente de le ramener aux convenances. Alors, noire comme l’angoisse tombe la nuit.

Un néant sans recours où, dans le silence et l’impuissance, lentement le visage du fils de Dieu se désagrège… Croisant performance aléatoire et lyrisme, simplicité de tréteau et raffinements des techniques les plus sophistiquées, les spectacles de Romeo Castellucci sont inclassables. Mais toujours s’attachent à la condition humaine. À l’être humain, au travers de ses impulsions. Au travers de son corps, dans sa beauté comme dans ses infirmités.