Danse

Suites absentes

Pierre Rigal

mardi 5 février > mercredi 6 février 2019

Le Quartz • Brest

Un pianiste en queue-de-pie, sûr de sa gloire, vient saluer le public, s’approche de son instrument qu’il flatte de la main, puis règle la hauteur de son tabouret. Chacun ses tocs, mais il y a un truc : le piano démarre tout seul une suite de Bach. Ainsi se déroule Suites absentes, instaurant un lien invisible entre le pianiste et le danseur Pierre Rigal. Face à ce piano capricieux, plus encore qu’il l’imaginait, le chorégraphe toulousain jusqu’alors rompu aux bandes-son rock ou électro, s’improvise en Jean-Sébastien Bach, puisant dans les anecdotes de sa vie une histoire dont la gestuelle rappelle Buster Keaton, l’équilibriste impassible du cinéma muet. Payé en tonnelets de bière, maniant l’épée contre un musicien qu’il avait traité de chèvre, rhabillé à la va-vite pour rencontrer le roi Frédéric II, Bach-Rigal en compose une danse élaborée, ludique et pleine de surprises...

Annonce La Petite Librairie