Musique

SHUC (Sweet Honey Urban Combo) - Jazz « Hard Bop »

dimanche 27 octobre 2019

Vivre la Rue / Rue de St Malo • Brest

Le jazz connaît son « âge d’or » à la fin des années 1950 avec ce courant musical appelé le « hard bop ».

Alors que les luttes contre la politique ségrégationniste des Etats-Unis s’intensifient et se radicalisent, cette musique est un retour à l’Afrique (Black is beautiful), et s’exprime à travers une certaine « agressivité » (hard) en réaction au jazz « cool » joué par les blancs de l’époque.

C’est un jazz très mélodique, puisant ses influences dans le rhythm and blues et le gospel. C’est aussi une musique où les arrangements harmoniques des thèmes, généralement joués à trois cuivrent, priment sur la performance rythmique du bebop.

Ainsi, le hard bop est né à partir des années 1954-55 avec le batteur Art Blakey (Jazz Messengers) et le pianiste Horace Silver, et les très célèbres trompettiste Miles Davis et saxophoniste John Coltrane. Suivront Sonny Rollins, Cannonball Adderley, Hank Mobley, ou encore Joe Henderson, Wes Mongomery au début des années 1960.
Blue Note est un des principaux labels qui produisit les groupes de hard bop de l’époque.

Le groupe SHUC (Sweet Honey Urban Combo) est composé de 6 musiciens « brestois » : Elise Desbordes au piano, Thierry Decloux à la contrebasse, Michaël Guichard à la guitare, Sofian Berrouiguet à la trompette, Ferjeux Beauny au saxophone, et Serge Suanez à la batterie.

Ensemble, ils revisitent cette musique au travers de thèmes et de standards directement tirés de ce répertoire. Depuis 2012, le groupe SHUC se produit régulièrement sur les scènes du Finistère...