Autre

MOI, DANIEL BLAKE

Ken Loach

Landerneau

Evénement Choix de la rédac

Daniel Blake, menuisier, ne peut plus travailler à la suite d’un problème cardiaque. Il est contraint de faire appel à l’aide sociale. Or, l’administration ne l’entend pas de cette oreille : il se voit signifier l’obligation d’une recherche d’emploi sous peine de sanction. Âgé de 59 ans, il doit apprendre à se débrouiller avec un ordinateur pour faire ses démarches. C’est au cours de ses rendez-vous réguliers au "job center" qu’il croise le chemin de Katie, une mère célibataire de deux enfants qui a été contrainte d’accepter un logement à 450 km de sa ville natale pour ne pas être placée en foyer d’accueil. Pris tous deux dans les filets des aberrations administratives de la Grande-Bretagne d’aujourd’hui, Daniel et Katie vont tenter de s’entraider…

À 80 ans, Ken Loach n’a pas baissé les armes. Pas encore. Il a gardé intacts sa colère, son empathie, son humanisme. Sourd aux modes et aux postures cyniques, il peint, à nouveau, dans "Moi, Daniel Blake", "son" Angleterre, celle de "Riff-Raff", "Raining Stones" ou "My name is Joe" : ce peuple que plus personne, sauf lui, n’appelle la classe ouvrière.

"On frôle la comédie, par moments, tant le héros de ce calvaire ordinaire met d’énergie, de chaleur et d’humour désespéré dans la bataille.Télérama Bouleversant."
Le Parisien

Annonce La Petite Librairie