Musique

Mnemotechnic + Braziliers + Bison Bisou

samedi 12 octobre 2019

La Carène • Brest

INFORMATIONS
Au vu du contexte sanitaire actuel, l’ajout d’événements est suspendu en attendant les jours meilleurs.
Pour patienter, n’hésitez pas à consulter les articles de la Gazette de Brest Culture.

Rock foutraque

Pour cette soirée post-rock/post-pop, La Carène et Panem Vinum ont composé un plateau qui va naviguer entre pop foutraque, rock garage et noise tordue. Braziliers, nouveau projet de Piano Chat et Ropoporose, viendra inonder le Club de sa pop bricolée et lumineuse, Bison Bisou fera son grand retour en terre brestoise avec un nouvel album encore plus fou. Locaux de l’étape, Mnemotechnic viendra présenter au public de La Carène son dernier album fraîchement sorti... Ca va être chic, ça va être chaud, ça va être choc !

Braziliers

Une idée née dans le vin et la chaleur d’un été de campagne. Ce sont beaucoup de guitares et pas mal de cymbales, des rythmes aliénants, quelques synthés lunaires et plein de chants influencés par le soleil, la magie et l’amour des vignes. C’est un peu garage mais c’est très pop aussi. C’est languissant parfois. C’est fait pour danser !

Bison Bisou

Après Bodysick, leur premier album dignement salué (Top 2017 chez Mowno, Trente de France de la Ferarock, Prix Longueur d’Ondes et coup de coeur Tsugi au Crossroads Festival, papier dans New Noise...) et près de 150 dates, Bison Bisou revient avec Pain & Pleasure, un nouvel opus qui puise toujours plus dans les racines indie rock et noise des cinq nordistes. Ce deuxième acte alterne instants d’excès et lâcher-prise foutraque, tendresse et désinvolture, touchant aux thèmes de l’addiction et de la famille, du virtuel et de l’ivresse... Fidèle à sa réputation en live, Bison Bisou est de retour, uni comme un seul Homme – un groupe en somme – accro à la sueur.

Mnemotechnic

Mnemotechnic, groupe noise rock basé à Brest, puise son inspiration dans la rage sincère du rock dur, noisy et punk d’At The Drive In, Refused, Nirvana et Sonic Youth.
Après un premier album Awards en 2013 et près de 70 concerts, puis une longue pause, le groupe devenu trio sort Weapons en 2017. Désordre et distorsion en tête, les musiciens ont décomposé, disloqué, malmené puis reconstruit un rock plus bruyant encore, enregistré puis mixé par Thomas Poli. Si Mnemotechnic a viré noise, la mélodie perce sous la masse sonore de saturations et de fracas rythmiques.
En octobre 2019, le groupe sort son troisième album, toujours chez Keriniou / A tant rêver du roi, toujours mixé par Thomas Poli. Toujours noise, mais pas seulement...
Mnemotechnic est accompagné par La Carène.