Théâtre

Les Fantômes de la Gloire, l’improbable dialogue

mercredi 14 novembre 2018

Le Mac Orlan • Brest

INFORMATIONS
Au vu du contexte sanitaire actuel, l’ajout d’événements est suspendu en attendant les jours meilleurs.
Pour patienter, n’hésitez pas à consulter les articles de la Gazette de Brest Culture.

Onze novembre 1918. Vingt-deux heures.
Épuisé, Clémenceau, alias le Tigre, le Père la Victoire, le Tombeur de gouvernements, rejoint son bureau. « Je suis fourbu, mais j’ai tordu le cou à l’Allemagne… » soliloque-t-il.

Dans une ambiance délétère, plusieurs personnes lui rendent visite : Louise Michel, Marie Curie et une étrange femme, vêtue de noir, la Veuve universelle. Clémenceau reçoit également un impossible visiteur : Jean Jaurès, assassiné le 31 juillet 1914… S’ensuit un improbable dialogue entre ces deux personnalités fondatrices de la France. Avec cette pièce en trois actes, Jean Dussoleil signe une étonnante rencontre dans un cadre des plus fantasmagoriques.