Musique

Le Télégramme Part En Live !

Les 15 Ans Du Grand Prix Du Disque

samedi 27 octobre 2018

La Carène • Brest

Denez Prigent en 2003, Miossec en 2004, mais encore l’ ENSEMBLE MATHEUS OFFICIEL en 2008 ou les Frères Morvan en 2009, voici un petit aperçu des quinze palmarès successifs du Grand prix du Disque du Télégramme, reflet de l’extraordinaire réservoir de talents que recèle la Bretagne.

Mais la musique est d’abord faite pour être écoutée et être vécue sur scène.
Pour marquer ce quinzième anniversaire, le Télégramme a donc décidé de lever un peu le nez de l’actualité et de « partir en live ».

En partenariat avec Quai Ouest Musiques et La Carène, Le Télégramme vous invite à une soirée exceptionnelle de plus de trois heures de musique où l’on retrouvera les lauréats 2017 : Krismenn, Grand Prix du Jury, le duo Dan Ar Braz & Clarisse Lavanant, Grand prix du public, ainsi que des artistes ayant été lauréats avec une actualité en 2018 : Outside Duo, Denez Prigent et Red Cardell.

Un coup de cœur de l’équipe fait également parti du line-up : Thomas Fersen. Une invitation relative à son album sorti en 2017, Un coup de queue de vache, largement inspiré des terres bretonnes.

Dan Ar Braz & Clarisse Lavanant

L’album Harmonie (sorti en 2017) est le fruit d’une longue collaboration scénique et discographique. Dan Ar Braz et Clarisse Lavanant, tous deux bretons, se connaissent depuis 2002. Clarisse Lavanant interprétait à l’époque Séphora, la femme de Moïse, dans la comédie musicale Les dix commandements. En tournée en Bretagne, elle rencontre Dan Ar Braz. L’ex guitariste d’Alan Stivell lui donne envie de revenir sur ses terres natales. De là naît une solide amitié artistique. Dan Ar Braz réalise et produit son deuxième album Vers l’imaginaire en 2005. En retour, Clarisse Lavanant lui écrira six titres dans Les perches du Nil sorti en 2007. Les deux complices enregistrent également en 2009 Comptines celtiques et d’ailleurs, un album pour enfants. En juillet 2011, le duo décide de faire une tournée avec des chansons communes.

Krismenn

Krismenn a tracé son propre sillon. Enfant de la gwerz et du kan ha diskan, il s’est converti à la composition de musique et de textes en breton et fait sonner cette langue comme nul ne l’avait fait auparavant.
A 35 ans, après avoir joué sur scène accompagné d’instruments acoustiques ou de human-beatbox et ayant une carrière internationale déjà bien lancée, Krismenn
sort un premier album audacieux mêlant rap et chansons, musiques électroniques, field-recording et instruments acoustiques.
Portraits d’une terre délaissée, rencontres surréalistes et poésies étranges, ce nouvel opus dépeint un Kreiz-Breizh sombre et onirique où les hommes déchus cherchent la
poésie dans tout ce qui reste : l’album ’N om gustumiñ deus an deñvalijenn » (S’habituer à l’obscurité) en avril chez World Village.

Outside duo

L’originalité du son pour le plaisir des yeux …Outside Duo vous embarque, le violon derrière la tête et la guitare survoltée, au rythme de ses compositions pop aux sonorités
celtiques. Composé d’Antoine Solmiac (Violoniste/Chanteur) et Julien Grignon (guitariste/chanteur), les deux musiciens se sont rencontrés sur scène en 1998. Ils ont 10 et 12 ans, une amitié musicale naît qui les conduit dans six groupes avant de créer Outside Duo. Savant équilibre musical, scénique et humoristique : « Le Celtic Two Men Show » voit le jour. En 2013, Just Playing, second album du groupe, est salué
par le public et la critique et remporte le 11ème Grand Prix du Disque du Télégramme, succédant à Miossec ou encore Nolwenn Leroy.
En 2018, ils reviennent avec de nouveaux morceaux, de nouvelles chansons et surtout un nouveau spectacle détonnant : SYAJ.

denez prigent

Après l’album Sarac’h (2003) totalement abouti et présentant une musique bretonne emplie d’une âme millénaire et projetée dans l’aujourd’hui, Denez nous invitait en 2015 à
visiter Ul liorzh vurzhudus (un jardin enchanté), laissant l’âme partir à la découverte d’un Eden, d’un Tir n’a Nog, alliant couleurs musicales et rythmes du monde. Il revient
aujourd’hui avec un nouveau projet.
Mil Hent, le neuvième album de l’artiste breton, est en quelque sorte une synthèse musicale et un aboutissement de tous ces chemins parcourus depuis des décennies, ces
chemins escarpés de Bretagne qui sont comme ces volets qu’on ouvre sur l’océan et offrant le large comme horizon et une certaine mélancolie portée par cette alchimie musicale. Tantôt intimiste, tantôt exalté, le répertoire est d’une intensité forte. La voix enracinée se nourrit ici du terreau vivant que constituent les bruits de la nature intégrés pour la première fois dans l’univers sonore du chanteur : coassements de corbeaux, feu crépitant ou puissant orage, bise giflant les visages et vagues déferlantes, cloches d’églises sonnant le glas...
Et une collaboration avec Yann Tiersen, dont le piano s’harmonise en délicatesse avec l’univers du chanteur léonard.

red cardell

Depuis 25 ans Red Cardell n’a cessé de travailler sans relâche sur cette idée de mélange des musiques du monde. La vie, les voyages et les rencontres ont forgé un univers
rare dégagé de toutes références. Ce parcours musical au long cours est leur plus belle reconnaissance.
Le groupe originaire de Quimper sort en 2018 son vingtième album pour ses vingt-cinq ans, : Courir. Baignant tout autant dans les musiques traditionnelles que dans le rock, Red Cardell est une sorte de Jam Band entretenant un rapport organique avec la scène : chercher simplement à traduire une rencontre avec un public en jouant de l’instant, de
l’éphémère, et du partage. Cette nouvelle production marque un retour aux origines et
s’inscrit dans la lignée des deux premiers albums.
Les musiciens ont souhaité retrouver cet état esprit de leurs débuts, cette fraîcheur nécessaire au renouvellement. Ils ont composé une forme de polaroid sonore aux couleurs rock, folk et pop, pétri de références et de clins d’oeil à leur parcours et leurs goûts personnels.

Annonce La Petite Librairie