La sélection de podcasts de juillet

En partenariat avec Longueur d’ondes

vendredi 20 juillet 2018

Podcast

Ouest Side Stories #1 : Nos vies sauvages Oufipo

Ce n’est pas du théâtre, ce n’est pas non plus de la radio. Ce sont des histoires vraies d’ici et de maintenant, mises en ondes et en musique, enregistrées en direct et en public, dans l’auditorium des Capucins de Brest, le 13 juin 2018.

Six Brestois montaient sur scène pour raconter une histoire qui les relie à la nature. Voici des histoires immenses ou minuscules, ordinaires ou extrêmes, à l’autre bout du monde ou juste en bas de chez vous.

- A écouter par ici : http://oufipo.org/category/tous-les-sons/par-format/ouest-side-stories/

Chants d’amour - Géographie musicale des états amoureux France Culture

Épisode 1 : La vallée de la suspension

Au grand désespoir des vivants, le 17e siècle n’a pas connu le zouk love, ni la Compagnie créole qui ouvre le générique de cette série musicale, mais on gravait la Carte de Tendre, un pays imaginaire, avec des chemins et des champs, où les contrées se nommaient Tendre-sur-Inclination, Tendre-sur-Estime et Tendre-sur-Reconnaissance. Il y avait des cours d’eau et des villages. On pouvait passer par Grand-Esprit, Billet-galant et Billet-doux. Bref, c’était une géographie agréable à prononcer.

Chaque jour, pendant une semaine, Lise-Marie Barré et Marie Richeux proposent de dessiner une très approximative et nouvelle géographie musicale des États amoureux. En chansons et en français.

La page de l’émission

Les Déviations

Épisode 1 : Claudine, de la maison de la presse à l’érotisme

Quand je l’ai connue, Claudine tenait son rang de vendeuse de journaux. La cinquantaine solide, sobre et avenante derrière son comptoir. Une tenancière de maison de la presse, somme toute. Puis un jour, je me suis abonnée à Libération et je l’ai reçu chaque matin dans ma boîte aux lettres. J’ai arrêté d’acheter mon journal chez Claudine. Quelques mois plus tard, en passant dans la rue, j’ai remarqué que sa boutique avait fait place à un magasin de lingerie érotique. Intriguée, j’ai jeté un œil par la vitre. Claudine était derrière le comptoir. C’était Claudine, mais plus vraiment Claudine non plus. Elle avait fondu, teint ses cheveux, rayonnait comme jamais dans sa boutique boudoir violette, remplie de dentelles, nuisettes, huiles de massage, caches tétons mais aussi de quelques paires de menottes et de martinets.

Il m’a fallu du temps pour oser lui demander ce qui s’était passé dans sa vie pour opérer un changement aussi radical. C’est impudique comme question. Mais Claudine a accepté de lever le voile. Voici l’histoire de sa transformation, et c’est aussi le premier épisode podcast des Déviations, des histoires de gens qui ont changé de vie.

Atelier des médias RFI

(Des)Amours Connectées (première partie)

L’intimité aussi vit aujourd’hui une métamorphose sans précédent. Les plus sceptiques d’entre nous diront que, fort heureusement, la séduction, l’amour, voire l’infidélité ou la séparation, c’est vieux comme le monde et ça ne changera jamais. Comme si, quand il est question l’amour ou de désamour, tout se faisait comme avant l’Internet. Pourtant, à bien y regarder, et à entendre nos contemporains, on se rend compte que les choses bougent. Que les relations se transforment. Il y a de nouveaux usages dans la séduction, des manières d’être et d’aimer, des vocabulaires pour dire le mot et la chose, mais aussi un rapport au temps, à la relation au long cours ou au flirt, qui ont changé.

Pour ce premier volet, nous avons rencontré Juliette, Martine, Florian, Brice et Thomas. Ils ont tous vécu une ou plusieurs expériences amoureuses en ligne. De Tinder à Happn en passant par Chatroulette, toutes ces histoires ont un point en commun : elles ont d’abord débuté sur les réseaux.

- A écouter par ici : http://www.rfi.fr/emission/20170211-medias-amours-connectees-swipes-snaps-likes-couples-sites-rencontres

Lien de l’émission

Hey Jo, comment tu vois le problème ? une série de Radio Baumettes

Lancée en 2002 par l’association socioculturelle des Baumettes, Radio Baumettes diffuse sur le canal interne du centre pénitentiaire de Marseille, à deux pas des Calanques. Elisa Portier, reporter, réalisatrice et productrice, fondatrice de « La Revue Sonore », accompagne ce projet. Elle anime une série d’ateliers tout au long de l’année. Lors de ces sessions, les détenus se réunissent pour préparer des émissions. Ils reçoivent des personnes “de l’extérieur” pour parler d’un thème précis, ou évoquer l’œuvre d’un invité, ils produisent des émissions scientifiques en partenariat avec les élèves ingénieurs de l’Ecole de Mines de Saint-Étienne, reçoivent des invités de “l’intérieur” pour transmettre des informations quotidiennes et administratives, commentent de façon érudite les musiques qu’ils choisissent de diffuser, et inventent à partir de leur vécu des fictions comme “Hey Jo”. Cette série a vu le jour avec l’arrivée de Jo à la radio en septembre 2014.

Dans cette fiction humoristique à caractère documentaire, Jo transforme sa détention en croisière. Il a pris un séjour toutes options, dont la formule atteste ironiquement qu’il n’y a “pas de problème dans cette prison rigolote”.

- A écouter par ici : http://oufipo.org/hey-jo/

L’association Longueur d’ondes organise le Festival de la radio et de l’écoute tous les ans en février à Brest et développe la webradio Oufipo, tout en animant des ateliers de pratique radiophonique auprès de divers publics de tout âge.
longueur-ondes.fr / oufipo.org

Partenariat Longueur d’ondes / Oufipo et Brest Culture :
Retrouvez chaque mois, dans la Gazette de Brest Culture, une sélection de podcast par Longueur d’ondes / Oufipo.

Annonce La Petite Librairie