Autre

La rue saint Malo belle et rebelle, journées du patrimoine

samedi 19 septembre > dimanche 20 septembre 2020

Vivre la Rue / Rue de St Malo • Brest

Organisé par VIVRE LA RUE, LA MALOÏNE, LA CARRÉE avec le soutien de la Ville de Brest

Le patrimoine commun urbain de l’emblématique rue Saint-Malo dans le vallon de Pontaniou est un rare témoignage de l’aspect des ruelles de la cité du Ponant au XVIIIème siècle.

Durant ces journées européennes du patrimoine 2020, les associations VIVRE LA RUE, LA MALOÏNE et LA CARRÉE proposent des visites et des expositions sur l’histoire du cœur historique de la ville, ses curiosités, la culture brestoise et les projets qu ’elles mettent en œuvre pour propager « l’âme brestoise » au fil du temps.

Au programme :

- Balade dans le patrimoine commun urbain,

- Histoires populaires brestoises,

- Expositions,

- Modélisations,

- Projections,

- Édition,

- Improvisations (Douce écharde),

- Déambulations...

Pour se plonger dans le passé de la ville de Brest, quel plus bel endroit que la vénérable rue Saint-Malo ?

Cette année, En lien avec le festival « Brest en Bulles » qui se tiendra ce même week-end aux Capucins, le thème retenu est celui du dessin. Les maisons de la plus vieille artère brestoise accueilleront plusieurs expositions.

Programme des expositions :

- « Patara et Bredindin, aventures et mésaventures de deux gabiers en bordée » d’après l’œuvre de Paul Léonnec en 1884. Ce petit livre réédité par les éditions La Carrée raconte les tribulations de deux marins d’État à Brest au XIXème. L’occasion de découvrir la foisonnante carrière de ce dessinateur de presse célèbre en son temps qui croqua les derniers représentants de la glorieuse marine à voile.

- « Brest en 3D » : Mylène et Daniel Larvor s’attèlent depuis des années à recréer en images 3D d’anciens édifices brestois disparus. Ils présenteront leurs travaux, la dernière en date étant la reconstitution de la rue Saint-Malo au XVIIIème et XIXème siècle.

- « Pierre Péron et la Dépêche de Brest » : Le célèbre dessinateur brestois a abondamment illustré par ses dessins de presse le quotidien de la Dépêche dans les années d’avant-guerre. Un aspect du travail de Pierre Péron peu connu. La sélection que nous vous proposons, mis en couleur par Eric Jolivet, est une manière de replonger avec humour dans les riches heures de Brest entre 1936 et 1939.

- « Autour de la rade » : Bernard Polard poursuit ses balades de Brest et sa région pour en croquer ses ciels, ses rivages et ses chapelles. Un travail à la fois poétique et artistique.

- « Portraits » : Tibou, dessinateur bien connu de la scène rock régionale pour ses affiches et autres pochettes d’album, a laissé de côté ses crayons pour s’emparer des pinceaux. Le résultat est une étonnante galerie de portraits, personnages forts en gueule, pin-up sexy ou vieux marins malicieux.

- « L’histoire de Brest et de la rue Saint-Malo » : Aucune rue de notre ville n’est plus symbolique que la rue Saint-Malo pour évoquer l’ancien Brest. Différents espaces proposeront cartes et reconstitutions de l’évolution de la cité portuaire la plus à l’Ouest de l’Europe depuis trois siècles.