Musique

L’imperatrice

jeudi 22 novembre 2018

La Carène • Brest

Disco pop cosmic

C’est une petite bombe disco qui débarque à La Carène !
Avec un nom de scène comme L’Impératrice et un premier album intitulé Matahari, le sextet parisien drivé par Charles de Boisseguin et porté par la voix à la fois suave et albe de Flore Benguigui nous envoie directement les signaux d’une promesse sensuelle, exotique, mystérieuse voire ravageuse ! Rythmes diaboliquement entraînants, funky, groovy, un doux parfum érotique soufflé par une ligne de basse qui tabasse, une invitation au voyage propulsée par des synthés qui pulsent, des percussions qui claquent... cet ovni cosmico-cosmique de la galaxie « pop » s’apprête à assujettir les danseurs fous de la Grande Carène !

Purs enfants de leur époque, les membres de L’Impératrice inconsciemment distillent la sève de ce qu’ils écoutent tous les jours : le Super Rich Kids de Frank Ocean côtoie dans leurs oreilles Flower Boy de Tyler The Creator ou Unmastered de Kendrick Lamar, jusqu’aux innombrables pépites disco-funk et pop glanées dans les fêtes parisiennes. L’Impératrice transcende aussi un certain héritage français, de Cortex et Nino Ferrer à Air, ou même parfois Michel Legrand ou François de Roubaix...

Annonce Expérimenter l'expérimentation
Annonce La Petite Librairie