Annonce Les Inattendus*9

Musique

Dale Cooper Quartet & the Dictaphones ++ Bed

samedi 23 septembre 2017

Le Vauban • Brest

Une soirée événement, un plateau inédit, deux projets rares !

Dale Cooper Quartet & the Dictaphones

Alors que la saison 3 de Twin Peaks s’achève, Dale Cooper Quartet & the Dictaphones, groupe brestois, revient sur la scène du Vauban le samedi 23 septembre 2017. Créé en 2003 sur cette même scène, Dale Cooper Quartet & the Dictaphones a depuis continué ses explorations sonores sur les scènes européennes. Quatorze ans après leur création et à l’occasion de la sortie de leur 4e album, "Astrild Astrild", sorti en mai 2017 sur le label allemand Denovali, ils se produiront en formation complète pour la première fois sur la scène qui les a fait naître. Des influences musicales puisées dans des chemins de traverse, dans le post-rock, le drone, l’ambient. Goût du mystère et des narrations à tiroir. Leur discographie toute entière fait preuve d’une densité de composition rarement entendue.

Dale Cooper quartet => Yannick Martin, guitare // Gaël Loison, électronique // Christophe Mevel, guitare // Krystian Sarrau, saxophones
The dictaphones => Ronan MacErlaine, Gaëlle Kerrien et Zalie Bellacicco, voix

Bed

Poursuivant son graal pop et sa quête d’une musique de chambre atmosphérique et lumineuse, Bed revient à la scène en solo à l’occasion de la sortie du Ep "The music of chance". Avec de nouvelles chansons baignant dans le delay, tapissées du velours des basses continues ou d’un piano impressionniste, Benoît Burello laisse ici libre cours à son amour du silence, des grands espaces et de la résonance.
Un univers panoramique sur lequel planent les beaux esprits de John Martyn et Judee Sill, de Popol Vuh et Durutti Column.

Le groupe Bed a été créé en 1995 par Benoît Burello, compositeur, chanteur et multi-instrumentiste. Benoît Burello est l’un des musiciens français les plus respectés de sa génération, auteur de trois albums dans les années 2000 sur le label Ici D’ailleurs (Mendelson, Michel Cloup, Matt Eliott, etc..). Il revient après presque une décennie d’absence avec un set intimiste où l’on retrouve avec plaisir la délicatesse de ses compositions, la qualité des arrangements et le goût du détail. Une caresse pour les oreilles.

Benoît Burello // voix, guitare électrique, piano numérique, pédalier de basses

Annonce La Carène - Automne 2017
Annonce Festival Invisible, Musique païenne and roll - Brest