Théâtre

Antoine m’a vendu son destin...

Dieudonné Niangouna, Sony Labou Tansi

Informations

Suite aux mesures d’urgences, nous vous recommandons de vous renseigner auprès de l’organisation de l’événement pour savoir s’il est maintenu ou non.

En attendant le retour à la normale,
retrouvez nos contenus éditoriaux et ceux de nos partenaires dans la Gazette

mardi 14 novembre > mercredi 15 novembre 2017

Le Quartz • Brest

Dieudonné Niangouna, incroyable acteur et metteur en scène congolais, nous raconte l’histoire d’une dictature délirante, un chef-d’œuvre du dramaturge congolais Sony Labou Tansi.
L’acteur joue 15 personnages et 14 situations. Selon un procédé proche du théâtre de guérison, il propose un type d’interpellation politique au sein même du public. Cette pièce pourrait être la tragédie d’une génération qui bâcle ses rêves, ses espérances et ses mutations.
« Sommes-nous sortis du monde… ? » Une parole au milieu de la scène. Une lumière faible qui emprisonne le corps et le découpe sans cesse. C’est l’histoire d’Antoine, un prince déchu et enfermé en prison suite à un (faux) coup d’État. Mais, au-dehors, le peuple en feu réclame le retour d’Antoine. Amis et adversaires essaient de le convaincre de revenir. Prison qui chante et qui danse, prison des fous… Antoine rêve un autre rêve. Il a changé de combat et ses armes ne seront plus jamais les mêmes.