Expo

À fleur de peau

vendredi 16 juin > dimanche 31 décembre 2017

Abbaye Notre-Dame de Daoulas • Daoulas

Evénement Choix de la rédac

De la rencontre au toucher, du maquillage à la cicatrice, de l’adolescent au comédien, l’exposition À fleur de peau, la fabrique des apparences programmée en 2017 prend la peau comme symbole de la relation de l’individu au monde.

Dans toute société, la peau s’apparente à une véritable carte d’identité. Les moindres textures ou cicatrices trahissent l’âge, l’appartenance ou les accidents de vie. Une large palette d’artifices permet de modifier cette apparence et de transformer son corps « à son image ». Maquillage, tatouage, scarification ou coloration de la peau donnent des indices sur l’identité que chacun construit tout au long de sa vie. Ces pratiques trouvent aujourd’hui de nouveaux usages, en Occident notamment, faisant du corps un terrain d’expression qui participe de la singularisation de l’individu.

La peau raconte, elle se lit également. Mais déchiffrer ce que dit la peau de l’autre n’est pas chose aisée. Une scarification n’a pas la même signification pour une jeune femme d’Afrique de l’Ouest et pour un adolescent français. Lire l’autre nécessite de dépasser ses propres codes, au risque de mal interpréter les signes laissés apparents et de s’enfermer dans ses préjugés. La peau incarne aussi toutes nos sensations. Le fait de toucher et d’être touché manifeste un échange, un dialogue. La peau ne se réduit pas à un écran de projection, elle permet aussi de rattacher l’humain au monde sensible, de sentir et d’interagir avec l’autre.

L’exposition explore la peau en tant que frontière de chair entre le dedans et le dehors, l’intérieur et l’extérieur, l’autre et le soi. À travers un parcours incarné et sensible, elle montre à quel point la peau représente un terrain d’observation extraordinaire de la relation de l’être humain à son propre corps, mais aussi à celui de l’autre et au monde.

Annonce La Carène - Automne 2017
Annonce La Petite Librairie